Olivier de Kersauson éternel "sanguin" : il a failli étrangler un chauffeur de taxi

À l'occasion de la sortie du nouveau livre d'Olivier de Kersauson, De l'urgent, du presque rien et du rien du tout (Éditions Cherche Midi), nos confrères du Parisien Magazine se sont entretenus avec le sociétaire des Grosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL. Rendez-vous est donné dans le 8e arrondissement de Paris et plus précisément dans un restaurant japonais. La plupart de son temps, le navigateur habite en Polynésie.

Mais c'est toujours avec grand plaisir qu'il se rend dans les studios des Grosses Têtes pour retrouver ses amis. Parmi eux : Jean-Jacques Peroni. L'humoriste a livré une ancienne anecdote à nos confrères prouvant qu'Olivier de Kersauson pouvait parfois être imprévisible. "Je me souviens d'un jour où nous sortions des "Grosses Têtes" avec Jean Yanne, Carlos, Olivier et moi", commence l'humoriste. La petite bande monte dans un taxi pour aller déjeuner au Père Claude, dans le 15e arrondissement de Paris. "Jean Yanne a dit : 'On met le gros devant !', donc Carlos s'est installé à l'avant. À un feu rouge, le chauffeur a ouvert la bouche : 'Comme j'ai la fine fleur des Grosses Têtes dans mon taxi, je vais vous raconter une bonne blague…' Olivier qui était assis derrière lui, l'a immédiatement étranglé et lui a dit : 'Tu fermes ta gueule ou je te finis !'" Ensuite, Jean Yanne s'est excusé auprès du chauffeur : "Pardonnez mon ami, il est un peu sanguin… Aussi est-il plus sage que vous ne recommenciez pas", poursuit Jean-Jacques Peroni qui affirme qu'Olivier de Kersauson

Retrouvez cet article sur GALA

Michel Blanc balance sur Coluche et ses "têtes de turc"
Caroline et Albert de Monaco fidèles aux traditions de Noël, pendant que Charlene est à Dubaï
Isabelle et Patrick Balkany : chaque dimanche à 13h, ils ont le même rituel !
Beatrice d'York : Jeffrey Epstein et Harvey Weinstein étaient à son anniversaire !
« Arrêtez de me filer des déguisements idiots » : cette chanteuse a claqué la porte des Enfoirés