Olivier Faure en a assez que François Hollande "tire en permanence contre son camp"

Jade Toussay
·1 min de lecture
Olivier Faure (ici à la tribune du congrès du PS en avril 2018) s'est agacé des critiques de François Hollande sur la stratégie du parti en vue de la présidentielle 2022.  (Photo: ASSOCIATED PRESS)
Olivier Faure (ici à la tribune du congrès du PS en avril 2018) s'est agacé des critiques de François Hollande sur la stratégie du parti en vue de la présidentielle 2022. (Photo: ASSOCIATED PRESS)

POLITIQUE - Il faut rassembler la gauche pour éviter un “duo Macron-Le Pen” en 2022. Olivier Faure, le premier secrétaire du parti, est le premier à le marteler. Mais dans cette tâche, il dit être malmené par l’un des anciens ténors du parti, l’ancien président François Hollande, qui ne se prive pas de commentaires pas forcément élogieux sur la stratégie socialiste.

Dans un nouveau commentaire sur la stratégie du PS, François Hollande a estimé dans une interview à Sud Ouest qu’“appeler au rassemblement” de la gauche -comme le fait Olivier Faure-, “sans force centrale et sans leader pour incarner l’alternative est une démarche sympathique mais vaine.” “Des candidats on en trouve, mais sans dynamique, et un projet pour les porter, ce sont des personnalités pas des prétendants à la victoire”, a jugé l’ancien chef de l’État.

Des “conseils” qui déplaisent de plus en plus à son lointain successeur à la tête du parti Olivier Faure. Les deux hommes qui se sont croisés jeudi lors de l’hommage à François Mitterrand ne se sont même pas adressé la parole.

″Ça fait des mois et des mois que François Hollande -qui ne contribue pas jusqu’ici en tout cas au projet que nous devons porter en 2022- passe son temps à asséner ses vérités sur la stratégie que devrait porter le Parti socialiste”, s’est agacé le premier secrétaire au micro de Radio J ce dimanche 10 janvier.

“Quiconque a exercé des responsabilités, connaît les équations dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, devrait s’abstenir de tirer en permanence co...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.