La justice, "problème" de la police ? "Une folie", selon Faure

·1 min de lecture

Lors du rassemblement de milliers de policiers mercredi devant l'Assemblée nationale, le secrétaire général du syndicat de police Alliance avait estimé que "le problème de la police, c'est la justice !" Invité dimanche du Grand rendez-vous sur Europe 1, le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, lui a répondu : le responsable a déclaré n'avoir, lui, "jamais considéré que le problème de la police, c'est la justice". "C'est une folie que de le dire", a-t-il tranché.

Pour le député de Seine-et-Marne, sa participation à ce rassemblement n'était qu'une manière d'"ouvrir un dialogue" avec "une profession qui est une profession en deuil et parfois en souffrance" après les drames d'Avignon et de Rambouillet dans lesquels un policier et une policière ont perdu la vie.

>> Retrouvez le Grand Rendez-vous tous les dimanches de 10h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Qui de bonne foi peut penser que je sois pour un état policier ?"

Pour autant, Olivier Faure affirme n'avoir jamais "acquiescé aux revendications portées notamment par le syndicat Alliance". Une déclaration du député de Seine-et-Marne prononcée à l'occasion de cette manifestation sur un "droit de regard" qu'il faudrait accorder aux policiers sur le suivi des peines judiciaires avait d'ailleurs créé un malaise à gauche, obligeant Olivier Faure à regretter une expression "malheureuse" dans un tweet.

"J’ai eu une phrase malheureuse… J’étais devant l'Assemblée et, à la volée, j’ai répondu a...


Lire la suite sur Europe1