Olivier Faure accuse Emmanuel Macron d'être un « propagateur de mensonges »

© Gabrielle CEZARD/SIPA

Une accusation qui ne passe pas. Mercredi, sur France 2, Emmanuel Macron visiblement très irrité par les motions de censures déposées par les oppositions, n'avait pas hésité à déclarer que la Nupes était « main dans la main » avec le RN. Depuis, les réactions fusent à gauche pour dénoncer ces propos. Dans un entretien à Libération, Olivier Faure , le premier secrétaire s'est lui aussi attaqué au chef d'État : « Je regrette qu'Emmanuel Macron, à force de rencontres avec Donald Trump, soit devenu propagateur de vérités alternatives, c’est-à-dire de mensonges. »

Le PS ne déposera pas de motion de censure sur le budget de la Sécu

Olivier Faure a par ailleurs confirmé que le groupe PS à l'Assemblée ne signerait pas des « motions à répétition à chaque lecture » du texte sur le budget et le budget de la Sécurité sociale, alors que la Nupes et le RN ont annoncé leurs intentions de déposer deux nouvelles motions de censure.

Lire aussi - La France insoumise et le reste de la Nupes se divisent sur la riposte aux 49-3

Jugeant « absolument fausses » les allégations selon lesquelles le texte de la motion de censure a été modifié pour qu'elle puisse être votée par le RN , le Premier secrétaire a critiqué, sans les nommer, ses opposants socialistes, dont certains ont répandu ces informations.

« Il y a des socialistes qui se sont fait une spécialité des coups bas. Comment peuvent-ils prétendre prendre la direction d'un parti qu'ils discréditent à chaque intervention ? », a-t-il demandé.

« Nous...


Lire la suite sur LeJDD