Proche d'Olivier Duhamel, Élisabeth Guigou compte garder son poste à la Commission sur l'inceste

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Présidente de la Commission sur l'inceste et proche de Duhamel, Élisabeth Guigou (ici en 2015) se défend (Photo: JACQUES DEMARTHON / AFP)
Présidente de la Commission sur l'inceste et proche de Duhamel, Élisabeth Guigou (ici en 2015) se défend (Photo: JACQUES DEMARTHON / AFP)

POLITIQUE - Touchée par ricochet? Pointée du doigt depuis que le politologue Olivier Duhamel est accusé d’avoir agressé sexuellement son beau-fils, alors adolescent à la fin des années 1980, Élisabeth Guigou se voit contrainte de réagir.

Pourquoi? Parce que l’ancienne ministre socialiste de la Justice est une proche de l’universitaire et qu’elle a été nommée, il y a moins d’un mois, à la tête de la Commission pour lutter contre l’inceste et les violences sexuelles sur mineurs. “Nous côtoyons tous des victimes et des agresseurs sans le savoir, je ne fais pas exception à la règle”, se défend-elle, ce mardi 5 octobre dans les colonnes de L’Obs, au lendemain d’un article du Monde qui soulignait ses liens avec Olivier Duhamel, au détour d’un paragraphe.

″À Sanary, on rit, on bronze, on débat, on peint le monde en rose. Gaîté et intelligence. Les enfants vivent comme les adultes et appellent leurs parents par leurs prénoms”, écrit le quotidien, reprenant des extraits du livre “La Familia grande” (Ed. Seuil) de la juriste Camille Kouchner, la belle-fille d’Olivier Duhamel à l’origine des accusations, avant de citer l’ancienne garde des Sceaux comme une invitée régulière de ce “phalanstère foutraque.”

“De DSK à Olivier Duhamel, vous faites un sans-faute”

Se pose alors la question de qui savait quoi. “Je ne révèle rien dans ce livre. Tout le monde sait”, lâche la fille de l’ex-ministre Bernard Kouchner au Monde. Le quotidien évoque “un bon nombre d’amis du couple, figures de la bourgeoisie intellectuelle parisienne” mis au courant, au fil des années, des agissemen...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.