Olivier Duhamel accusé d'inceste, le politologue démissionne de ses fonctions

Pierre Tremblay
·Journaliste
·1 min de lecture
Olivier Duhamel dans les locaux parisiens de Sciences Po, en mai 2016. (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Olivier Duhamel dans les locaux parisiens de Sciences Po, en mai 2016. (Photo: STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

ABUS SEXUELS - C’est un séisme dans le monde universitaire et médiatique. Selon une enquête du Monde, qui raconte en amont les révélations d’un livre (“La Familia grande”) à paraître au Seuil jeudi 7 janvier, le célèbre politologue Olivier Duhamel est accusé d’abus sexuels sur son beau-fils.

C’est la soeur jumelle de ce dernier, la juriste Camille Kouchner, qui rapporte ces actes d’inceste qui auraient débuté en 1988 sur son frère alors âgé de 13 ans. “Elle dit entendre encore les pas de son beau-père dans le couloir, le soir, et la porte de la chambre de son jumeau qui se ferme”, rapporte Le Monde.

Tout le monde fait ça”, assurait alors Olivier Duhamel à son beau-fils, d’après le récit de Camille Kouchner, par ailleurs fille de l’ancien ministre des Affaires étrangères. “Un lourd secret qui pesait sur nous depuis trop longtemps a été heureusement levé”, a réagi Bernard Kouchner dans un communiqué transmis à l’AFP par son avocate Maryline Lugosi. “J’admire le courage de ma fille Camille”, a-t-il également indiqué.

Au sein de la famille et des proches, une omerta aurait sévi pendant de nombreuses années. “Pendant toutes ces années, plus que de me taire, j’ai protégé mon beau-père. Face à l’alcoolisme de ma mère, il organisait nos vacances, nous emmenait au ciné, m’initiait au droit…”, ajoute l’universitaire.

Anticipant ces révélations, Olivier Duhamel a annoncé en fin d’après-midi sur son compte Twitter “mettre fin” à ses “fonctions”. Ce constitutionnaliste reconn...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.