Olivier Dubois : La famille du journaliste invite les Français à écrire à Macron

Olivier Dubois est retenu depuis près de 16 mois au Mali, et reste à ce jour le seul otage français retenu dans le monde.
Capture écran Twitter Olivier Dubois est retenu depuis près de 16 mois au Mali, et reste à ce jour le seul otage français retenu dans le monde.

Capture écran Twitter

Olivier Dubois est retenu depuis près de 16 mois au Mali, et reste à ce jour le seul otage français retenu dans le monde.

MALI - Le 21 août 2022, le journaliste Olivier Dubois sera retenu captif depuis 500 jours. Une date à la fois symbolique et fatidique pour sa famille. Avant ce triste anniversaire, le collectif Famille Olivier Dubois (formé de la mère du reporter, de sa sœur Canèle Bernard et de son beau-frère) lance une opération de communication à grande échelle ce vendredi 5 août, à la veille du 48e anniversaire de l’otage français.

Dans une vidéo publiée sur le compte Youtube du collectif de soutien du seul français captif à l’étranger, ils expliquent vouloir inciter les citoyens à participer « à un devoir de vacances ». Un geste simple et parfois oublié à l’heure du tout numérique : un envoi de carte postale, « une attention qui touche et rappelle à nos proches que nous ne les oublions pas », explique le collectif dans son communiqué

Destinée à Emmanuel Macron pour l’interpeller sur la trop longue détention d’Olivier Dubois, cette lettre a pour but de « remémorer à notre président Emmanuel Macron qu’Olivier Dubois, notre fils et frère a les pieds dans le sable, qu’il a du soleil mais qu’il n’est pas en vacances au Mali ».

Ouverte à tous, cette initiative est toutefois soumise à quelques règles simples afin de rendre l’action percutante et efficace auprès de son destinataire, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Ainsi, il est demandé de se munir d’une carte postale « respectueuse » du chef de l’État et ne comportant aucune vulgarité. La seconde règle consiste à recopier tel quel un message court et impactant préparé par la famille du journaliste indépendant : « Bonjour M. le Président, Quand Olivier Dubois journaliste, rentrera-t-il en France ? 500 jours… Libérons Olivier Dubois ».

Enfin, il ne reste plus qu’à écrire l’adresse de l’Élysée, également communiquée par le collectif dans la vidéo explicative. D’ailleurs un timbre n’est pas nécessaire pour l’envoi de cette carte postale. En effet, pour tout courrier d’un poids inférieur à 20 grammes, communiquer avec l’Élysée est totalement gratuit.

Une pétition à plus de 100 000 signatures

Depuis son enlèvement, le 8 avril 2021 par le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, principale alliance jihadiste au Sahel et liée à Al-Qaïda, Olivier Dubois a reçu de nombreux soutiens. À commencer par plusieurs stars comme Omar Sy ou le groupe IAM. Les rappeurs marseillais s’étaient d’ailleurs joints à plusieurs autres personnalités publiques et médiatiques pour appeler à sa libération dans une vidéo, à la veille de la première année de captivité du reporter.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Cette vidéo avait aussi pour but d’appeler à signer la pétition, publiée le 6 janvier. Une pétition qui a depuis dépassé les 100 000 signatures en l’espace de huit mois, et qu’il est toujours possible de signer en ligne.

À ce jour, la dernière preuve de vie du reporter français de 47 ans remonte à une vidéo non authentifiée mise en ligne le 13 mars. On y voyait Olivier Dubois, en relative bonne santé, demander au gouvernement français de « continuer à faire son possible » pour sa libération. Il y adresse également des messages à ses proches. Sa petite sœur, Canèle Bernard s’est d’ailleurs longuement confiée au HuffPost à l’occasion de cette date symbolique pour revenir sur cette longue année d’attente.

D’ailleurs, Catherine Colonna, nouvelle ministre des Affaires étrangères a donné quelques nouvelles à Libération dans une interview publiée jeudi. « N’en doutez pas, tous les efforts sont déployés pour obtenir la libération d’Olivier Dubois [...] nous savons par expérience que la discrétion est indispensable à la réussite de ces efforts. Tout manquement à la discrétion met en péril et complique le travail réalisé », a-t-elle expliqué.

La ministre annonce également avoir demandé à son directeur de cabinet de recevoir la famille d’Olivier Dubois, une proposition qui « leur a été faite cette semaine ».

À voir également sur Le HuffPost : La France annonce quitter le Mali, mais pas le Sahel

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles