Olivier Bertrand, patron boulimique d'un empire de la restauration

Anne-Sophie MOREL
1 / 3
Le groupe de restauration Flo (Hippotamus...) a reçu une offre de reprise du groupe d'hôtellerie Bertrand

Paris (AFP) - Le Groupe Bertrand, qui va prendre une nouvelle dimension avec le rachat du Groupe Flo (Hippopotamus, Tablapizza), est dirigé par Olivier Bertrand, un autodidacte bâtisseur d'empire très discret.

A la tête d'un groupe qui affichait 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2015 et 26.000 collaborateurs avec des enseignes et établissements aussi variés que Quick ou les brasseries Lipp et Procope, Olivier Bertrand, 47 ans, adopte une attitude médiatique beaucoup plus en retrait que ses homologues.

Cet ex-employé de banque qui n'a pas le bac en poche a plus de goût pour l'élaboration de nouveaux concepts, de nouveaux environnements ou la bonne maîtrise des coûts, un élément décisif dans la restauration, que pour s'afficher.

Originaire du petit village montagnard de Pailherols dans le Cantal, Olivier Bertrand est le descendant d'une famille de "bougnats", surnom donné aux familles d'Auvergnats venues du Massif central à Paris au début du XXe siècle pour travailler dans les cafés-charbon et la distribution de boissons.

Il a fait ses débuts dans la banque avant de créer en 1994 son groupe, dont il possède aujourd'hui 63% du capital.

Ce mardi, après plusieurs semaines de négociations, l'entrepreneur réputé dur en affaires a plié son troisième rachat d'envergure en 18 mois, dans la restauration, avec le rachat du Groupe Flo (Hippopotamus etc).

"Cet homme est très bon en affaires et c'est une très bonne chose pour Groupe Flo si l'on en croit le boulot spectaculaire de changement de (menus), et baisse de prix entrepris depuis un an au sein des brasseries du Groupe Frères Blanc", lance sous couvert d'anonymat une source du secteur de la restauration.

Après avoir avalé en décembre 2015 l'enseigne Quick, le groupe Olivier Bertrand, principal actionnaire de Burger King France et propriétaire de célèbres cafés et restaurants parisiens, a racheté début 2016, 13 établissements de son concurrent Groupe Frères Blanc.

Avec ce rachat, "négocié de manière très serrée", selon des sources du secteur, le groupe Olivier Bertrand a astucieusement mis la main sur des lieux emblématiques, dont certains historiques comme le Procope, le plus vieux café de Paris, fondé en 1686, mais aussi la brasserie alsacienne Chez Jenny, Au pied de Cochon aux Halles, Flora Danica ou encore Copenhague sur les Champs-Elysées.

Groupe Bertrand possède aussi la brasserie Lipp à Saint-Germain des Près, reprise en 2002, Au Bureau (bar-brasserie) et Café Leffe.

- "Modèle financier solide" -

Le positionnement stratégique sur le segment de la restauration rapide est intervenu fin 2013, en signant un accord de "master franchise" avec Burger King qui, fin 2014, représentait 20% de l'activité restauration du groupe.

Olivier Bertrand avait racheté en 2004 un groupe de restaurants qui possédait une dizaine de Quick dans l'Hexagone mais, en désaccord avec la politique de l'enseigne, il les avait par la suite revendus entre 2008 et 2013.

Son groupe détient par ailleurs 571 établissements et 258 traditionnels parmi lesquels figurent le salon de thé Angelina qui compte 30 points de vente et s'est exporté dans le Golfe, à Singapour, en Chine et au Japon, les brasseries Leffe, les sandwicheries Bert's, les cafétérias Eris ou encore l'épicerie fine Arcady's, implantée dans une quinzaine de pays.

Au début des années 2000, il ouvre une série de lieux dans l'air du temps comme Latina Café, Impala Lounge, quitte à les céder dès qu'il sent que le public se lasse.

Il est par ailleurs à la tête d'Olivier Bertrand Distribution, un réseau d'entrepôts et de distribution de boissons au service des cafés, hôtels, restaurants.

Créée en 2006 avec le rachat d?entrepôts de Kronenbourg, cette division poursuit son expansion, avec la prise de contrôle de CaféIn en 2009.

"L'argent de la holding familiale prête à la structure opérationnelle pour les rachats, c'est un modèle financier solide et parfait", analyse un observateur.

Enfin le groupe s'est diversifié dans l'hôtellerie en 2008 en réalisant l'acquisition du Relais Christine et du Saint James Paris, deux établissements de luxe dans les beaux quartiers de la capitale.

Selon le classement 2016 des fortunes de l'Hexagone établi par le magazine Challenges, Olivier Bertrand occupe le 259ème rang des Français les plus riches, avec un patrimoine estimé à 280 millions d'euros, contre 50 dix ans plus tôt.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages