Publicité

Olaf Scholz aux États-Unis: l'aide à l'Ukraine au cœur de la visite du chancelier allemand

Le chancelier allemand Olaf Scholz se rend vendredi 9 février pour la troisième fois à Washington depuis son entrée en fonction en décembre 2021. Ce déplacement de 24 heures sera avant tout consacré à l'aide militaire à l'Ukraine, deux ans après le début de la guerre, alors qu'une nouvelle tranche de 60 milliards est bloquée au Congrès.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

L’arrière-plan de visite éclair d’Olaf Scholz à Washington est inhabituel. Cette fois, c’est le chancelier qui vient presser son allié de faire plus d’efforts militaires, en l’occurrence en faveur de l’Ukraine.

Olaf Scholz arrive avec, dans ses malles, les 50 milliards d’aides débloqués récemment pour Kiev par l’Union européenne. Une avancée qui tranche avec l’impasse au Congrès américain sur un paquet de 60 milliards de dollars pour l’Ukraine. Le chancelier a rencontré des parlementaires américains pour les persuader de débloquer la situation.

Olaf Scholz ne cesse de répéter que son pays est le deuxième contributeur de l’aide militaire à Kiev, après les États-Unis ; et le chancelier presse ses partenaires européens d’en faire plus.

Mais Olaf Scholz n’est pas à Washington pour jouer les gros bras. Le chancelier sait très bien que si l’aide à l’Ukraine bloquée au Congrès n’était pas adoptée et surtout si Donald Trump devait revenir aux affaires, l’Allemagne et l’Europe se retrouveraient dans une situation intenable.


Lire la suite sur RFI