OL : Les références nazies de Dejan Lovren mettent Laurent Blanc dans l’embarras

Lyon's French head coach Laurent Blanc looks on prior to the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Clermont-Ferrand FC at The Groupama Stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France on January 1, 2023. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)
JEFF PACHOUD / AFP Lyon's French head coach Laurent Blanc looks on prior to the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Clermont-Ferrand FC at The Groupama Stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France on January 1, 2023. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

FOOTBALL - Faut-il séparer l’homme du footballeur ? « Moi, je regarde le sportif », a tranché Laurent Blanc au sujet de la nouvelle recrue croate de l’Olympique lyonnais ce jeudi 5 janvier. Dejan Lovren est sous le feu des critiques après avoir multiplié les références nazies en fêtant la troisième place de la Croatie à la Coupe du monde de football.

L’ancien sélectionneur de l’équipe de France, qui a posé ses valises à Lyon en octobre, est le premier membre du club à s’exprimer sur la polémique qui entoure le défenseur croate. Ce dernier a été filmé au Qatar en train de scander un chant pro-nazi et de mimer un geste associé aux Oustachis, les collaborateurs croates de l’Allemagne sous Hitler.

« C’est un chant nationaliste pour la libération de son pays », a essayé de justifier Laurent Blanc en conférence de presse en faisant référence à « Za dom spremni » (« Prêts pour la patrie »), le chant néonazi de l’extrémiste croate Marko Perkovic Thompson. Le titre de la chanson fait aussi référence au salut fasciste croate durant la Deuxième Guerre mondiale.

« Vous ne connaissez que des personnes respectables ? »

« Cela paraît dur, mais vous lui poserez la question. Je ne peux pas répondre à sa place », a tenté de balayer l’entraîneur. Poussé dans ses retranchements, il poursuit en utilisant l’ironie : « Ici, il n’y a certainement que des personnes respectables. Vous ne connaissez que des personnes respectables dans votre entourage ? »

« Moi j’ai vu la chose qu’il pouvait amener en tant que joueur au club. Je pense que c’est une bonne recrue en tant que footballeur. Si on regarde l’homme, c’est votre jugement. Moi, je regarde le sportif », conclut-il.

Ce n’est pas la première fois que Dejan Lovren est critiqué pour ses prises de position. Il a été accusé d’homophobie après avoir qualifié Disney de « dégoûtant », au moment où la firme s’est engagée dans la défense les droits des personnes LGBT aux États-Unis. Le Croate a d’ailleurs mis en scène la résiliation de son abonnement à la plateforme Disney+.

C’est donc un nouveau profil gênant pour l’OL, alors qu’un autre joueur du club, Jérôme Boateng, a été condamné en 2021 en Allemagne pour violences conjugales. Le défenseur allemand fait encore l’objet des mêmes d’accusations de la part de la famille d’une autre femme, retrouvée morte à son domicile. La piste du suicide est privilégiée.

À voir également sur Le Huffpost :

Lire aussi