OL-OM : Payet touché par une bouteille, le match arrêté, un homme en garde à vue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un homme a été placé en garde à vue dimanche soir après le jet d'une bouteille d'eau sur le Marseillais Dimitri Payet qui a entraîné l'interruption puis l'arrêt définitif de la rencontre entre Lyon et l'OM au Parc OL à Décines-Charpieu, a indiqué la police. L'homme a été identifié par les caméras de vidéosurveillance avant d'être interpellé et placé en garde à vue pour être entendu, a précisé une source policière. Une source à l'OL a confirmé cette garde à vue évoquant "un acte isolé".

Le club porte systématiquement plainte lors des incidents dans son stade. Une cellule de crise a rassemblé les autorités, les clubs et les arbitres, a indiqué le préfet du Rhône dans un tweet, précisant que la décision de reprise du match appartenait "au seul arbitre".

Payet une nouvelle fois victime

Le milieu de terrain de Marseille Dimitri Payet a été touché à la tête par une bouteille d'eau pleine lancée par un supporteur de l'OL à la cinquième minute du choc comptant pour la 14e journée de Ligue 1. Le match a été interrompu par l'arbitre Ruddy Buquet et les deux équipes sont rentrées aux vestiaires.

Après avoir annoncé la reprise après plus d'une heure d'interruption, le speaker a finalement indiqué que la rencontre était définitivement arrêtée environ deux heures après l'incident. Payet avait déjà été touché par une bouteille lors d'un match à Nice en tout début de saison, au mois d'août.

La saison 2021/2022 de Ligue 1 est marquée par de nombreux incidents en tribunes. Des jets de projectile...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles