OL : Gusto peiné par la situation autour de son club de cœur (et pour Barcola)

OL : Gusto peiné par la situation autour de son club de cœur (et pour Barcola)

Formé à l'OL, Malo Gusto n'oublie pas d'où il vient. Transféré à Chelsea en janvier dernier - avant d'être prêté à son club formateur jusqu'en juin - le défenseur de 20 ans était au Groupama Stadium lors de la lourde défaite des Gones face au PSG (1-4) lors de la 4e journée de Ligue 1. Il a donc assisté au règlement de comptes entre les supporters et les joueurs au coup de sifflet final.

Micro en main, le capo des Bad Gones avait fait passer un message aux joueurs de Laurent Blanc, toujours à la recherche d'une victoire cette saison et bon derniers du championnat, appelant notamment les leaders à faire entendre leur voix. "Vous êtes ceux qui portent le maillot de l'OL. (...) Vous n'avez pas le droit de le salir. Maintenant le mercato est terminé, l'effectif est là, nous on ne demande qu'une chose: être à vos côtés. Mais il faut que vous le méritiez. On ne demande qu'à chanter vos noms avec amour, pas comme on a chanté ceux des trois petites salopes (sic) qui ont quitté notre club ces derniers mois. (...) Si on doit prendre des pilules, que ce soit la tête haute. Allez l'OL !"

>> L'actualité de l'OL en direct

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Gusto comprend la colère des fans

Au cours de la rencontre, les mêmes supporters ont sifflé Bradley Barcola, entré en cours de jeu... une semaine après avoir disputé son dernier match avec l'OL. Le virage nord avait également déployé une banderole à son encontre et à celle de Castello Lukeba pour leur reprocher d'avoir quitter le navire en pleine tempête.

"La situation est compliquée mais j'espère que ça va s'arranger parce que c'est mon club de coeur, a soutenu Malo Gusto ce mardi en conférence de presse avec les Espoirs. Bradley, c'est un ami proche, ça fait de la peine Chacun a essayé de prendre un chemin. Je peux comprendre l'énervement des supporters mais que ça aille jusque là, ça fait de la peine. On vient de Lyon, mais c'est le foot, on doit l'accepter."

Alors que la situation est alarmante dans le Rhône, le club s'est mis à la recherche d'un entraîneur pour remplacer Laurent Blanc. Certaines sources évoquaient même dans la journée un licenciement imminent de l'ancien sélectionneur des Bleus. Mais la direction lyonnaise ne veut pas se précipiter, et cherche d'abord un technicien pour le remplacer. Selon nos informations, aucune procédure n'a ainsi été enclenchée pour écarter Blanc de ses fonctions. Pour le moment, du moins.

Article original publié sur RMC Sport