Oise: un jeune homme de 25 ans porté disparu depuis plus d'un mois, une enquête ouverte

Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Marwane, 25 ans, n'a pas donné de nouvelles à sa famille depuis le 21 septembre, un comportement inhabituel d'après ses proches. Une information judiciaire pour enlèvement et séquestration a été ouverte.

Disparu depuis plus d'un mois. Marwane, âgé de 25 ans, n'a pas donné de nouvelles à sa famille depuis le 21 septembre. Inquiets, ses proches ont donné l'alerte et une information judiciaire contre X a été ouverte par le parquet d'Évry à la fin de la semaine dernière, pour des faits d'enlèvement et de séquestration, rapporte Le Parisien.

Aîné de quatre enfants, il était sans emploi et résidait au domicile familial, à Lagny-le-Sec (Oise).

Pas de nouvelles depuis le 21 septembre

Mi-septembre, le jeune homme, actuellement sans emploi, s'est rendu chez un ami à lui qui habite à Arpajon, dans l'Essonne. Selon la soeur de Marwane, contactée par BFMTV, il y passe quelques jours et prévient son père qu'il restera un peu plus longtemps, mais également que son téléphone est cassé, et qu'il doit aller le faire réparer à Paris.

C'est le 21 septembre que Marwane donne pour la dernière fois un signe de vie à sa famille, avec le téléphone de son ami.

Ses proches ne s'inquiètent pas tout de suite. Le premier signe d'inquiétude vient du fait qu'il ne souhaite pas l'anniversaire de l'un de ses cousins, ce qui est très inhabituel d'après sa famille. Marwane est très "famille", "très gentil", assure sa soeur. Arrive ensuite l'anniversaire du jeune homme et là encore aucune nouvelle.

"Elle attend juste la fin de ce cauchemar"

L'ami chez qui il avait résidé à Arpajon a de son côté déclaré à la famille que Marwane avait bien fini par quitter son appartement en transports pour rejoindre Paris, parce qu'il devait faire réparer son téléphone.

Les réseaux sociaux du jeune homme ne sont plus alimentés et aucun mouvement n'a été observé sur ses comptes bancaires. Avant de signaler sa disparition, la famille a contacté les hôpitaux d’Île-de-France, les services de psychiatrie et même les maisons d’arrêt, raconte la tante de Marwane au Parisien.

"Ma sœur pensait qu’il était peut-être séquestré quelque part. Maintenant, elle ne sait plus quoi penser. Elle attend juste la fin de ce cauchemar", explique-t-elle, et en attendant, "on demande des témoignages, on multiplie les pistes."

La famille demande à toute personne ayant des informations sur ce sujet de contacter le 06.46.66.36.44.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Dans le Val-d'Oise, un homme de 44 ans a été interpellé, soupçonné de viols avec actes de torture sur sa fille