Oise: un homme vend un obus sur son stand, la brocante évacuée

Questionné sur la neutralisation de l'obus, le vendeur ne semblait pas sûr de lui, rapportent les forces de l'ordre, qui ont décidé de faire appel à un service de déminage.

Une découverte surprenante est venue perturber le calme d'une brocante de l'Oise, jeudi. Après avoir repéré un obus sur le stand de l'un des participants de la foire aux puces de Crèvecoeur-le-Grand, les forces de l'ordre ont fait évacuer une partie de la brocante, rapporte le site Actu.fr.

Les douaniers de la brigade des douanes de Nogent-sur-Oise faisaient une ronde pour vérifier que des contrefaçons ou des espèces protégées ne se trouvaient pas sur les stands, ce jeudi de l'Ascension. Mais l'un des stands les interpelle, proposant à la vente un obus parmi d'autres objets.

Lorsqu'on lui demande si l'engin est bien neutralisé, "le vendeur n'était pas sûr de lui", explique Cédric Orgeret, chef divisionnaire aux douanes à Amiens, à nos confrères.

L'obus "aurait pu faire un carnage"

Par sécurité, la brigade décide de contacter la gendarmerie, qui organise l'évacuation du public. Le service de déminage est également contacté pour procéder à des vérifications, précise Actu.fr.

"Un obus de la guerre 14-18 qui n'a pas été neutralisé aurait pu faire un carnage", commente auprès du site le chef divisionnaire.

L'obus en question était finalement inoffensif. Cependant, la préfecture rappelle que la détention de tout engin explosif est interdite, ainsi que sa vente, si le vendeur n'est pas certain que l'objet n'a pas été neutralisé par un service spécialisé.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Attention danger, des obus dorment dans le lac Léman

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles