Oise : exposés à l’amiante, des salariés obligés de rembourser leur entreprise

·2 min de lecture
Oise : exposés à l’amiante, des salariés obligés de rembourser leur entreprise

Des années après une décision de justice favorable, d'anciens salariés d'une entreprise picarde sont sommés de rembourser 8 000 euros. 36 personnes sont concernées.

La sentence est tombée comme un couperet pour ces anciens salariés d'une entreprise de l’Oise. En 2015, ils remportaient leur bras de fer judiciaire contre leur employeur Honeywell. À l’époque, l’entreprise basée à Allonne avait dû verser 8 000 euros à chacun d'entre eux pour "préjudice d’anxiété lié à l’amiante". Des années plus tard, c’est la douche froide. Le repreneur de l'équipementier automobile, Garrett, souhaite récupérer l’argent après une décision de justice en sa faveur, raconte Le Parisien.

"On a été victimes de l’amiante. La justice l’a reconnu. Avec cette histoire, nous sommes passés de victimes à coupables ! Quand tu n’as rien à te reprocher et que tu te retrouves menacée de saisie, c’est très dur à vivre", raconte Marie Adria, une ex-salariée, au quotidien régional.

"Nous avons tous plus de 70 ans…."

La raison de ce revirement ? Une signature apposée par les 36 salariés concernés s’engageant à ne pas poursuivre leur employeur et sur laquelle Garrett s'est appuyée pour contester la décision de justice. Sauf qu’au moment de cet accord, les employés d'Honeywell ignoraient qu’ils seraient contraints de lancer une procédure à cause d’une exposition prolongée à l’amiante.

Aujourd’hui, l’ensemble des salariés déplore une décision de justice brutale d’autant plus que l’argent a depuis été dépensé. "Nous avons tous plus de 70 ans avec une retraite d’environ 1 800 euros. C’est impossible. Même 200 euros, ce serait compliqué. C’est mon panier de course pour le mois", confesse Marie Adria. Dans leur malheur, ils peuvent compter sur la mairie de Beauvais. Le Conseil municipal a adopté une motion de soutien aux 36 employés.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles