Oise : Un député violenté par le « service d’ordre » d’une chasse à courre

Mikaël Libert
·1 min de lecture

CHASSE - Dimitri Houbron (LREM) était venu incognito assister à une chasse à courre à Compiègne en compagnie des militants de l’association AVA

C’est la boulette. Samedi dernier, comme souvent, une partie de chasse à courre avait été organisée en forêt de Compiègne, dans l’Oise. Et comme souvent aussi, des militants de l’association AVA étaient présents pour observer le déroulement de la chasse. Sauf que cette fois, parmi eux et incognito, se trouvait Dimitri Houbron, député du Nord (Lrem). L’élu, ouvertement opposé aux chasses traditionnelles, avait souhaité se rendre compte par lui-même des tensions rapportées par les médias et sur les réseaux sociaux entre les pro et les anti vénerie. Il n’a pas été déçu par l’accueil mouvementé qui lui a été réservé.

Député de la majorité, Dimitri Houbron ne cache pas son opposition aux pratiques telles que la vénerie sous terre ou la chasse à courre. A l’instar de plus de 900.000 Français, dont de 185 parlementaires, il a d’ailleurs signé le (...) 

Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi :
Marseille : Une douzaine de postes de chasse à la glu vandalisés en une nuit
Maltraitance animale : Les députés se penchent sur une proposition de loi
Haute-Saône : Un chien extrait d’une galerie souterraine après six jours sous terre