Oise : Alstom, un nouvel espoir pour les fournisseurs de l'aéronautique

Après des avions, des trains seront-ils bientôt fabriqués à Albert, dans la Somme ? "Ça rapporterait de l’emploi, en ce moment il y a quand même beaucoup de chômage”, estime une habitante. Deux acheteurs d’Alstom étaient en repérage dans une PME de la ville. Cette usine fabrique des pièces de structure pour tout type d’avions, ce qui intéresse le géant du ferroviaire. Pour le patron, Luc Bétrancourt, cette visite est une opération séduction, et une source d’espoir, alors que le secteur de l’aéronautique est quasiment à l’arrêt. Une diversification essentielle Son chiffre d’affaires a baissé de 30% et l’entreprise a dû se séparer de 10 salariés. “Pour nous, l’objectif, c’est de maintenir l’emploi, bien qu’on ait dû malheureusement procéder à des licenciements, mais c’est surtout de pouvoir réembaucher derrière très rapidement et oublier ce drame qui a pu se passer ces dernières années”, explique le directeur. Les acheteurs d’Alstom ont rencontré au total une dizaine d’industriels picards, autant de professionnels qui comptent sur la diversification pour se relancer dans les mois à venir.