Offusqués par le transfert de Ronaldo à la Juventus, les ouvriers de Fiat font grève

Attal, Gabriel
/ TATYANA MAKEYEVA/AI / REUTERS / PANORAMIC

LE SCAN SPORT - Le transfert de l'attaquant portugais pour 100 millions d'euros a révolté les ouvriers de Fiat.

Une page se tourne. Cristiano Ronaldo a officiellement quitté le Real Madrid après neuf saisons pour rejoindre la Juventus Turin. Un transfert d'un montant de 100 millions d'euros (plus divers bonus) et 30 millions d'euros de salaire net qui a provoqué un tremblement de terre sur le mercato d'été mais qui n'a pas réjoui tout le monde.

Les salariés de Fiat de la ville de Melfi (province de Potenza au sud de l'Italie), dont la famille Agnelli est le propriétaire historique (ainsi que de la Juventus Turin), se sont offusqués de ce transfert. «On nous demande de faire des sacrifices économiques depuis des années, c'est inacceptable de voir que la société Fiat dépense des centaines de millions pour un joueur de football», explique le communiqué.

«Pendant que les ouvriers se serrent toujours plus la ceinture, notre propriétaire dépense beaucoup d'argent pour une seule ressource humaine (...) Est-ce normal tout ça? Est-ce normal qu'une seule personne gagne des millions pendant que des familles n'arrivent pas à la fin du mois?», peut-on lire. «Les ouvriers Fiat ont fait la fortune du propriétaire depuis trois générations en échange d'une vie de misère (...) Pour toutes ces raisons, une grève est prévue du dimanche 15 juillet au mardi 17 juillet», concluent-ils.



Retrouvez cet article sur Figaro.fr

A LA JUVENTUS, CRISTIANO RONALDO S'OFFRE UN NOUVEAU DÉFI DE TAILLE 
L'action de la Juventus Turin bondit après le transfert de Cristiano Ronaldo 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro