Nous sommes officiellement 8 milliards d’humains sur Terre et la population va continuer à augmenter

« Huit milliards, c'est un jalon capital pour l'humanité, note la patronne du Fonds des Nations unies pour la population Natalia Kanem, se réjouissant de l'augmentation de l'espérance de vie et de la baisse de la mortalité infantile et maternelle. Cependant, je me rends compte que ce n'est pas un moment nécessairement célébré par tous. Certains s'inquiètent d'un monde surpeuplé, avec bien trop d'habitants et des ressources insuffisantes pour vivre », ajoute-t-elle, appelant à ne pas avoir « peur » d'un nombre.

Alors, sommes-nous trop nombreux sur cette Terre ? Ce n'est pas la bonne question, selon de nombreux experts. « Trop pour qui ? Trop pour quoi ? Si vous me demandez si je suis de trop, je ne pense pas, répond ainsi à l'AFP Joel Cohen, de l'université Rockefeller à New York. Je considère la question du nombre de personnes que la Terre peut supporter comme une question à deux facettes : les contraintes ou limites naturelles, et les choix faits par les humains ».

Une 6e limite planétaire vient d'être franchie, il n'en reste plus que 3 !

« Nous sommes des goinfres »

Des choix qui font que nous consommons bien plus de ressources biologiques (forêts, poissons, terres...) que ce que la Terre peut régénérer chaque année et que cette surconsommation, notamment d'énergies fossiles, entraîne toujours plus d'émissions de CO2 responsables du réchauffement climatique global.

Côté ressources, il faudrait ainsi 1,75 Terre pour subvenir aux besoins de la population de façon durable, selon les ONG Global Footprint Network et WWF.

Côté climat, le dernier rapport des experts climat de l'ONU (Giec) notait que la croissance de la population est bien un des moteurs majeurs de la hausse des émissions de gaz à effet de serre, mais moins que la croissance économique.

« Souvent, nous sommes stupides. Nous avons manqué de vision. Nous sommes des goinfres. C'est là que résident le problème et les choix », insiste Joel Cohen, appelant malgré tout à ne pas considérer l'humanité comme une...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura