Offensive en Ukraine: «Pour l'instant, ça reste une victoire limitée»

L'Ukraine, ces dernières 24 heures, a annoncé une nouvelle série de succès militaires dans la région de Karkhiv, disant avoir atteint la frontière russe et avoir repris le contrôle sur 6 000 kilomètres carrés de son territoire occupé. Cette offensive foudroyante met l'armée russe en grande difficulté. Quelle est la stratégie de Kiev ?

Dans les écoles de guerre, les stratèges appellent cela une « opération de déception ». La contre-offensive majeure des Ukrainiens était attendue au sud, dans la région de Kherson, mais c'est à l'est, à Kharkiv, qu'ils ont frappé, décrypte Franck Alexandre, chargé des questions de défense à RFI.

L'effet de surprise a pleinement fonctionné : le renseignement militaire russe n'a pas vu le coup venir. Grâce aux équipements fournis par les pays occidentaux, les forces ukrainiennes sont parvenues à mettre en déroute l'armée adverse, et pourraient être tentées de pousser leur avantage jusqu'à la mer d'Azov.

C'est ce qu'estime Dimitri Minic, chercheur à l'Institut français des relations internationales (Ifri).

L'état-major russe dit avoir donné l'ordre à ses troupes de se redéployer dans la région de Donetsk, en attendant les renforts. Des renforts qui arrivent avec parcimonie. Moscou a perdu le tiers des effectifs initialement engagés au début, et n'a pas encore opté pour la mobilisation générale, seule à même de combler ses pertes.

« Le moral des troupes est au plus haut »


Lire la suite sur RFI