Offensive. La lutte contre la corruption en Chine touche le secteur technologique

·1 min de lecture

Pékin lance une nouvelle campagne de lutte contre la corruption, ciblant notamment le secteur technologique et provoquant la chute des actions du géant du commerce électronique Alibaba à la Bourse de Hong Kong.

La Chine a annoncé sa détermination à briser “les liens entre l’argent et le pouvoir”, s’engageant à continuer d’enquêter et de punir “l’expansion désordonnée du capital” et le “monopole de certaines plateformes en ligne”, a rapporté jeudi 20 janvier l’agence de presse officielle Xinhua, suite à une déclaration du principal groupe anticorruption du Parti communiste chinois à l’issue d’une session plénière.

“Près de 4 millions de personnes ont été sanctionnées par les autorités de contrôle de la discipline entre 2012 et octobre 2021”, indique un éditorial de l’agence Xinhua, ce vendredi 21 janvier.

“Afin d’éradiquer le terreau de la corruption et de s’assurer que les éléments corrompus n’auront nulle part où se cacher, nous devons améliorer le système de supervision du Parti et de l’État”, poursuit l’éditorial, “nous devons nous concentrer sur un ‘petit nombre de cas clés’ et sur les ‘cadres de haut niveau’.”

Tolérance zéro

Ces nouveaux avertissements font suite à la diffusion par la télévision d’État, mercredi 19 janvier, d’une série documentaire intitulée “Zéro tolérance” qui laisse entendre que le géant technologique Ant Group, affilié à Alibaba, est impliqué dans un scandale de corruption. Les actions de Alibaba cotées à Hong Kong ont chuté de près de 6 % vendredi 21 janvier.

Selon le documentaire, Zhou Jiangyong, l’ancien secrétaire du parti de Hangzhou (où Alibaba est basé), arrêté en août pour corruption, aurait aidé des entreprises non

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles