Les odeurs influencent-elles nos émotions ? Les explications d'une neuropsychologue

·1 min de lecture

"On est très influencés par notre vision et notre audition, mais on a aussi hérité d'un odorat dont on n'a pas forcément conscience" : voilà, en substance, le message de Sylvie Chokron, neuropsychologue et invitée d'Europe 1, mercredi midi, dans Bienfait pour vous avec Mélanie Gomez et Julia Vignali. La spécialiste décortique les liens entre odeurs et émotions et comment les premières peuvent directement agir sur les secondes pour modifier notre perception du monde.

>> Retrouvez toutes les émissions de Mélanie Gomez et Julia Vignali de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

Premier élément à prendre en compte : "On sait qu'à notre insu, on va souvent mémoriser les odeurs associées aux souvenirs", décrit Sylvie Chokron. "La première explication, c'est que la région qui gère les odeurs dans le cerveau est toute proche du circuit qui gère les émotions et la mémoire. Si vous retournez, par exemple, dans l'école de votre enfance, rien que l'odeur de la craie ou du tableau mouillé fait resurgir plein de souvenirs. Quand on encode un souvenir, il semblerait qu'on encode automatiquement l'odeur qui va avec."

Des odeurs perçues à l'insu du sujet

Selon la neuropsychologue, "le cerveau se construit un répertoire d'odeurs" et va détecter les odeurs nouvelles pour les "traiter de manière complètement automatique, à notre insu". D'ailleurs, si on dit qu'il y a des gens qui ont du nez ou du flair, "il se pourrait très bien que ce ne soit pas de l'intuition, mais que ce s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles