Octobre 2022 a été le mois d'octobre le plus chaud mesuré en France, selon Météo France

© Yann Avril / Biosphoto / Biosphoto via AFP

D'après Météo France, octobre 2022 a été le mois d'octobre le plus chaud enregistré en France depuis le début des mesures météorologiques en 1945, avec une température moyenne de 17,5°C, soit 3,5°C supérieure à la normale. Il s'agit du neuvième mois consécutif avec une "anomalie positive", c'est-à-dire des températures supérieures à la moyenne.

Octobre 2022 a été le mois d'octobre le plus chaud en France depuis le début des mesures météorologiques en 1945, avec une température moyenne de 17,5°C, soit 3,5°C supérieure à la normale, a indiqué mardi Météo France sur twitter. Octobre a été bien plus chaud qu'octobre 2001 qui détenait le précédent record avec 16,3°C de température moyenne et 2,6°C de plus que la normale, a précisé l'établissement public. Octobre 2020 et 2021 avaient été en revanche légèrement plus frais.

— Météo-France (@meteofrance) November 1, 2022#Octobre 2022

️ T°C moy : 17.2°C
Anomalie : +3.5
Nouveau record devant octobre 2001 et octobre 2006.
9 ème mois consécutif avec une anomalie positive

️ Cumul précip. moy : ~ 58 mm
Déficit ~ 37% pic.twitter.com/l8eZhMAoqg

Il s'agit du neuvième mois consécutif avec une "anomalie positive", c'est-à-dire des températures supérieures à la moyenne, a relevé Météo France.

Des précipitations moins fréquentes

Les températures ont été particulièrement élevées pour la saison sur une vaste bande orientée du sud-ouest au nord-est du Pays basque à l'Alsace, englobant l'intérieur de l'Aquitaine, Midi-Pyrénées, le Limousin, l'Auvergne, le Lyonnais et et une bonne partie de la Bourgogne, selon une carte diffusée par l'établissement.

>> LIRE AUSSI - Vague de chaleur, canicule, dôme, plume... Tout comprendre aux différents phénomènes

Quant aux précipitations, elles ont été moins fréquentes qu'à l'ordinaire sur la majeure partie du territoire, avec 58 mm de cumul moyen sur le mois, soit un déficit de 37% par rapport à la normale. Ce chiffre est inégal suivant les régions, puisque les cumuls de précipitations sont plutôt excédentaires de 10 à 40% du Centre-Val-de-Loire à la Champagne et du nord de la Lorraine à la Savoie, alors que le déficit dépasse les 70% de l'Aquitaine à l'Occitanie et à la région PACA et la Corse, selon Météo-France.

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - Canicule : Evelyne Dheliat désespérée par les fortes chaleurs