Ocean Viking : tensions entre l’Italie et la France sur l’accueil des migrants

© Remo Casilli/Sintesi/SIPA

Le navire humanitaire de SOS Méditerranée , l’Ocean Viking, est toujours en mer dans l’attente d’une autorisation pour débarquer les 234 migrants à son bord. Une situation qui provoque des tensions entre l’Italie et la France. Dans un communiqué publié mardi soir, le gouvernement de la Première ministre italienne Giorgia Meloni a remercié la France qui aurait accepté de « partager la responsabilité de l’urgence migratoire (…) en ouvrant des ports au navire Ocean Viking ». Mais l’État français n’a jamais confirmé une telle démarche.

Des déclarations « inacceptables »

Cette annonce de Rome semble agacer le porte-parole du gouvernement français. Au micro de France info ce mercredi matin, Olivier Véran a jugé l'attitude de l'Italie « inacceptable », fustigeant son « refus de laisser accoster ce bateau ». La voix de l’exécutif a ainsi appelé l'Italie à « jouer son rôle » et à « respecter ses engagements européens ». Il a en effet rappelé : « Le bateau est actuellement dans les eaux territoriales italiennes, il y a des règles européennes extrêmement claires et qui ont été d'ailleurs acceptées par les Italiens qui sont, de fait, le premier bénéficiaire d'un mécanisme de solidarité financier européen. »

Olivier Véran a informé sur France info que les discussions entre Paris et Rome étaient toujours en cours. Il a néanmoins promis que « personne ne laissera ce bateau courir le moindre risque, à l'évidence pour les personnes qui sont à bord ».

Lire aussi - Italie : pourquoi Giorgia Me...


Lire la suite sur LeJDD