Ocean Viking: Raffarin "choqué" des oppositions "qui font de la politique intérieure face à de tels drames"

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin le 17 novembre 2022 sur BFMTV. - BFMTV
L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin le 17 novembre 2022 sur BFMTV. - BFMTV

"Face à ce drame ce n'est pas le moment de la polémique". L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, invité de 22H Max sur BFMTV, a notamment été interrogé quant à la fuite de mineurs migrants de l'Ocean Viking de leurs structures d'accueil dans le Var.

L'arrivée la semaine dernière du navire de l'association SOS Méditerranée au port de Toulon avait particulièrement fait réagir la classe politique. Au Rassemblement national et parmi certains élus des Républicains, ancienne famille politique de Jean-Pierre Raffarin.

"Je pense que dans cette situation, vouloir faire de la politique intérieure face à de tels drames, ça me choque un peu", a estimé l'ancien chef de gouvernement sur notre antenne.

"Je comprends tout à fait les difficultés que nous avons avec une immigration qui n'est pas contrôlée suffisamment aujourd'hui dans le pays", a-t-il toutefois ajouté à son propos.

"On a affaire à des gens bouleversés"

Jean-Pierre Raffarin ne se dit par ailleurs "pas surpris" par le choix pris par plusieurs migrants mineurs de quitter leurs structures d'accueil où ils étaient encadrés par des éducateurs, ce qui leur était interdit.

"Bien sûr que c'est profondément regrettable mais ce n'est pas surprenant pour ce public [...] On a affaire à des gens bouleversés, bousculés et qui ont rencontré la mort de très très près", a-t-il poursuivi sur BFMTV.

"J'aurai préféré que cela ne se passe pas comme ça, je trouve assez désolant que quand on tend la main on a des attitudes comme ça. Donc je pourrai condamner, mais je ne suis pas surpris", a enfin conclu l'ancien Premier ministre.

Article original publié sur BFMTV.com