"Ocean Viking" : "Nous n'avons aucune solution de débarquement, l'obstruction européenne n'est jamais une solution"

franceinfo

"Nous n'avons aucune solution de débarquement", a expliqué mercredi 21 août sur franceinfo Michaël Neuman, directeur d'études au centre de réflexions de l'action et des savoirs humanitaires (Crash) de Médecins sans frontières (MSF).

Après le débarquement des migrants de l'"Open Arms" à Lampedusa (dans le sud de l'Italie), l'"Ocean Viking", le dernier bateau humanitaire présent en Méditerranée, attend toujours la désignation d'un port où débarquer les 356 personnes qu'il a recueillies à son bord.

"Malte nous a opposé une fin de non-recevoir et l'Italie n'a pas répondu, administrativement, même si politiquement le ton de la conversation est déjà bien connu", poursuit Michaël Neuman. "Il semble que les discussions s'orientent" vers un partage des migrants entre différents pays européens.

L'obstruction européenne n'est jamais une solution. Les personnes sont débarquées mais cela se fait au prix de souffrances terribles. Les personnes se retrouvent dans une incertitude et une angoisse très grande.

Michaël Neuman

à franceinfo

La tension monte à bord de l'"Ocean Viking" : "L'équipage fait ce qu'il peut pour entretenir un semblant de vie quotidienne, divertir les personnes, faire jouer les enfants. Mais on voit bien que plus le temps passe, plus la tension est difficile." L'"Ocean Viking" est en "errance" mer depuis deux semaines. Les personnes à bord "sont à bout de souffle", confie Michaël Neuman.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi