Ocean Viking : la Corse «prête» à accueillir le navire humanitaire, affirme Gilles Simeoni

© Giovanni ISOLINO / AFP

La tension a grimpé d'un cran mercredi entre la France et l'Italie autour de l'accueil de l'Ocean Viking , l'un des navires humanitaires bloqués en Méditerranée avec des centaines de migrants à bord, Paris dénonçant le refus "inacceptable" de Rome de le laisser accoster. Alors que le bateau de l'ONG SOS Méditerranée, avec 234 migrants à bord, fait route vers la France après avoir déploré le "silence assourdissant de l'Italie", un jeu de dupes diplomatique s'est enclenché entre les deux capitales. Mardi soir, les services de la nouvelle Première ministre italienne d'extrême droite Giorgia Meloni ont fait savoir qu'elle remerciait la France, qui, selon elle, acceptait d'accueillir l'Ocean Viking dans un de ses ports.

Se voyant opposer dans la foulée un démenti des autorités françaises qui ont dénoncé le "comportement inacceptable" de leurs homologues italiennes, "contraire au droit de la mer et à l'esprit de solidarité européenne", selon une source gouvernementale à l'AFP. L'Italie doit "jouer son rôle" et "respecter ses engagements européens", a insisté mercredi matin sur franceinfo le porte-parole du gouvernement français Olivier Véran . "Il y a des règles européennes extrêmement claires et qui ont été d'ailleurs acceptées par les Italiens qui sont, de fait, le premier bénéficiaire d'un mécanisme de solidarité financier européen", a rappelé M. Véran, estimant également "inacceptables" les "déclarations" du gouvernement italien et son "refus de laisser accoster ce bateau".

"...


Lire la suite sur Europe1