Ocean Viking : «C'était une question de vie ou de mort», se défend Clément Beaune

Au micro de Sonia Mabrouk, Clément Beaune, ministre délégué auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargé des Transports, s'est expliqué au sujet de l'accueil de 234 migrants, à bord de l'Ocean Viking , à Toulon après des jours d'errements.

Selon le ministre, l'accueil de ces réfugiés était "une question de vie ou de mort". "Il y avait un bateau qui était tout près des côtes françaises. On peut regretter les épisodes précédents. C'était la réalité. Face à cette situation exceptionnelle et très grave, la question, c'était sauver ou laisser mourir."

>> Retrouvez l'entretien de 8h13 en replay et en podcast ici

"Si on avait fait faire quelques jours de mer en plus, là il y aurait eu, je le garantis, des morts. Est-ce que c'est ça qu'il fallait faire ?", ajoute Clément Beaune.

"Peut-on se permettre de faire faire plusieurs jours de mer à les gens qui sont en danger de mort ?"

D'après le ministre, l'accueil de ce bateau s'inscrit dans une politique plus large du gouvernement en matière de réfugiés. "Nous avons toujours dit qu'il faut revenir à des principes que nous avons construits, que nous avons défendu et que nous avons mis en place depuis 2018, c'est-à-dire l'accueil dans le port le plus proche", analyse Clément Beaune.

>> LIRE AUSSI - Ocean Viking : «Je veux déclarer la guerre aux passeurs», assure Bruno Retailleau

Il a également répondu à ceux qui prônent un retour des réfugiés dans leur pays d'origine. "Ceux qui disent...


Lire la suite sur Europe1