Ocean Viking : 26 des 44 migrants mineurs ont fugué

6 des 44 migrants mineurs rescapés de l’Ocean Viking pris en charge ont fugué, apprend-on ce jeudi 17 novembre (Photo d’illustration : Des migrants sur l’Ocean Viking le 10 novembre).
VINCENZO CIRCOSTA / AFP 6 des 44 migrants mineurs rescapés de l’Ocean Viking pris en charge ont fugué, apprend-on ce jeudi 17 novembre (Photo d’illustration : Des migrants sur l’Ocean Viking le 10 novembre).

Ces migrants, accueillis dans des structures pour des soins médicaux et sociaux, ont fui clandestinement la France, selon le président LR du Conseil départemental du Var.

OCEAN VIKING - La majorité des mineurs secourus sur le navire Ocean Viking ne sont plus dans les structures de prise en charge. Au total, 26 des 44 migrants mineurs non accompagnés ont fugué, a appris Le Figaro ce jeudi 17 novembre, auprès du président LR du Conseil départemental du Var, Jean-Louis Masson. BFMTV a obtenu confirmation des faits.

Après le débarquement des 234 rescapés du navire humanitaire Ocean Viking au port de Toulon, les migrants ont été répartis dans différentes structures pour une prise en charge médicale et sociale. 44 d’entre eux ont été identifiés comme mineurs et pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Ils ne sont désormais plus que 18 dans les centres dédiés.

Rejoindre clandestinement leur famille ou leurs amis

« 3 des 44 mineurs avaient déjà fugué dès le lendemain et le surlendemain de leur prise en charge. Ce jeudi matin, cela fait 23 mineurs de plus qui manquent à l’appel, pour un total de 26 défections », a précisé Jean-Louis Masson au Figaro, ajoutant que « ces grands adolescents (étaient) évidemment entrés dans l’illégalité » en agissant ainsi.

Le quotidien ajoute que la plupart de ces migrants sont des Érythréens qui auraient décidé de partir pour rejoindre clandestinement de la famille ou des amis en Norvège, Suède ou Allemagne. « Nous n’avons aucun pouvoir de les retenir », a poursuivi Jean-Louis Masson.

Au moins 44 des 234 rescapés du navire humanitaire Ocean Viking débarqués à Toulon la semaine dernière vont être expulsés vers leur pays d’origine, a annoncé mercredi Gérald Darmanin. Ces migrants, qui n’ont pas pu obtenir leur demande d’asile, « seront reconduits dès que leur état de santé » le permettra, a encore précisé le ministre de l’Intérieur.

VIDÉO - Ocean Viking: Vif échange entre le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin et une députée du RN

undefined