En Occitanie, une exposition itinérante redonne un visage aux naufragés secourus par SOS Méditerranée

Sophie Granel
·2 min de lecture

Des portraits géants de femmes, d'hommes et d'enfants qui ont tout quitté pour une vie meilleure. L'exposition itinérante "SOS Méditerranée : un engagement citoyen" tente de redonner un visage aux milliers de migrants qui, chaque année, se lancent dans la traversée entre l'Afrique et l'Europe. Souvent au péril de leur vie.

Le visage d'un enfant couvert de larmes. La tristesse d'un regard perdu mais aussi la joie d'un sauveteur, un bébé sain et sauf dans les bras. Ce sont quelques-uns des trente portraits actuellement exposés au Lycée de la mer Paul Bousquet de Sète, dans l'Hérault. Trente visages, trente destinées qui témoignent d'une réalité insupportable contre laquelle les bénévoles de SOS Méditerranée se battent au quotidien.

Depuis 2014 et le début des révolutions dans le monde arabe, 20 000 hommes, femmes et enfants sont morts en tentant de fuir la guerre et la misère, précipités en pleine mer sur des embarcations de fortune par des passeurs peu scrupuleux. Un drame qui se déroule aux portes de l'Europe et contre lequel SOS Méditerranée a décidé de s'engager. Depuis 2016, l'association composée de citoyens de 17 nationalités a secouru 32 595 personnes. À bord du célèbre Aquarius puis de l'Ocean Viking, ces sauvetages, très médiatisés, sont devenus le symbole de la lutte contre l'injustice.

Une Humanité à la dérive

Une lutte dont ces portraits de naufragés et de sauveteurs sont un témoignage poignant. Depuis le 7 mars 2016, date de la première expédition de SOS Méditerranée, des photographes professionnels ont accompagné les militants, capturant des moments d'une rare intensité. Car derrière chacune des photos maxi format (2m x 1,2m) exposées jusqu'au 22 mars 2021 à Sète puis dans toute l'Occitanie, il y a une histoire, celle d'une partie de l'Humanité à la dérive et d'une autre qui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi