Occitanie : la commune d'Escalquens déclare la guerre aux moustiques-tigres

© VALERY HACHE / AFP

Il est présent dans 67 départements cette année, et en particulier dans le sud du pays. Le moustique-tigre risque une nouvelle fois de vous empoisonner les vacances. Ce moustique très reconnaissable avec ses rayures sur l'abdomen peut véhiculer la dengue ou le chikungunya et a la particularité de piquer toute la journée. Certaines communes ont décidé de lui déclarer la guerre. C'est le cas d'Escalquens, près de Toulouse , où le maire a décidé de réagir, face aux nuisances que lui rapportait les habitants.

Des pièges pour attirer les moustiques

"Ça devenait insupportable pour eux. Ils ne pouvaient plus manger dehors ni aller se balader en extérieur avec les petits. Ça empoisonnait la vie l'été de tous les habitants d'Escalquens", souligne le maire Jean-Luc Tronco.

Alors l'édile a mis en place un plan d'action : sensibiliser les habitants, puis traiter les cours d’eau avec des bactéries qui s’attaquent aux larves, et installer tout un maillage de bornes dans la commune. Des pièges qui reproduisent la respiration humaine pour attirer les moustiques et les aspirer.

 

>> LIRE AUSSI : Comment reconnaître un moustique tigre ?

"On a fait une première expérience en installant une borne dans les jardins de l'Ehpad. Ça avait permis de piéger plusieurs milliers de moustiques. Donc la première année, on en a acheté une quarantaine qu'on a mis chez des particuliers. Cette année, on en a acheté sept de plus et on a complété le dispositif avec des pièges larvaires", ajoute-t-il.

Un plan...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles