Occasion : 5 Renault Espace pour moins de 25 000 €

Occasion : 5 Renault Espace pour moins de 25 000 €
![CDATA[]]

Le Renault Espace est un des véhicules qui aura marqué la France. Par sa forme inhabituelle à l’époque tout d’abord, mais aussi et surtout par la modularité de son habitacle, avec des sièges que l’on pouvait faire coulisser sur des rails ou démonter pour obtenir un vaste espace de chargement.

L’Espace connaîtra quatre générations « classiques », jusqu’à ce que Renault décide de faire évoluer le concept en 2015. Maintenant, cela fait déjà plusieurs années que le monospace est sur le déclin face au SUV qui pourtant ne s’avère pas plus habitable et encore moins modulable. Les voies de la mode sont décidément impénétrables…

L’Espace V mélange les genres, entre break, monospace et SUV. À l’intérieur, on remarque tout de suite le grand écran vertical de 9,3 pouces qui commande la plupart des fonctions du véhicule. Au second rang, on trouve 3 sièges individuels. Ceux-ci sont coulissants et réglables en inclinaison, mais ils ne sont pas démontables, ils se rabattent dans le plancher. L’espace pour les jambes se révèle très généreux. C’est évidemment un peu moins le cas au troisième rang.

L’Espace peut disposer d’un amortissement piloté et de 4 roues directrices, au profit de la maniabilité, de l’agilité et de la stabilité. On appréciera aussi l’insonorisation et le confort de la suspension. Sous le capot, un seul moteur est proposé : le 2.0 dCi, en version 160 ou 190 ch, associé dans les deux cas à une boîte robotisée à 6 rapports.

Ajoutons que dans la fourchette de prix déterminée, vous ne trouverez que très difficilement une version à 7 places, de même que les modèles proposés ont tous parcourus plus de 50 000 km. Enfin, moteur Diesel oblige, tous les Espace sont...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles