Observatoire de l'expatriation: comment la crise a touché les Français de l'étranger?

·2 min de lecture

Comment les Français de l'étranger ont vécu la crise économique et sanitaire ? Pour la moitié d'entre eux, cette période a été difficile sur le plan personnel ou professionnel. Près d'un quart des expatriés ont perdu tout ou partie de leurs revenus du fait des restrictions mises en place dans presque tous les pays du monde. C'est ce que dévoile dans son rapport le 2e Observatoire de l'expatriation publié ce jeudi 8 avril.

La fermeture des frontières à cause du Covid-19 a surpris bon nombre d'expatriés, se souvient Lucie Brunel, chargée de mobilité chez Mazars, cabinet de conseil finance : « Il a fallu, vraiment, mettre en place un système pour les accompagner dans les démarches administratives pour pouvoir rentrer au plus vite. Et aussi mettre en place un télétravail international pour qu’ils puissent malgré tout continuer à travailler avec leurs équipes puisqu’il était prévu qu’ils rentrent en France. »

Les entreprises ont dû s'adapter pour aider leurs expatriés. Mais les indépendants ont dû faire face à la crise tout seuls. Souvent les banques locales ne les ont pas suivis. La Banque Transatlantique a donc vu les demandes de crédits grimper, surtout en Asie et en Amérique latine, explique Vincent Julia, responsable de cet établissement spécialisé dans l'accompagnement des Français expatriés. « Les secteurs qui ont été très touchés sont l’hôtellerie, le tourisme, la restauration, le secteur aérien, explique-t-il. Ce sont des pays où l’activité touristique est très développée. Beaucoup de Français ont entrepris localement en gérant un hôtel, un restaurant, en créant une agence de voyage. Tous ces métiers ont été très pénalisés. »

Malgré la crise, le souhait de partir à l'étranger reste fort. Plus de 80% des expatriés recommanderaient cette expérience à leur entourage.

À écouter aussi : Les expatriés et l'aide exceptionnelle liée au coronavirus