Les obsèques de Robert Hossein célébrées le 6 janvier dans l'intimité familiale à Vittel

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

La cérémonie, fermée à la presse, s'est déroulée à l'église Saint-Rémy, en présence de son épouse, la comédienne Candice Patou, et d'une soixantaine de personnes, dont certaines issues du milieu de la culture, comme l'écrivain Henry-Jean Servat. L'inhumation s'est déroulée dans le cimetière de la ville, à quelques centaines de mètres. Une autre cérémonie commémorative aura lieu "courant janvier" à Paris "pour le public et les amis", avait annoncé Candice Patou.

"Il nous racontait toujours des anecdotes sur les films"

A Vittel, où Robert Hossein et sa femme vivaient depuis quelques années, les habitants interrogés par l'AFP ont exprimé leur affection. "C'était un type vraiment très très sympathique", a témoigné Richard Beau, 70 ans, qui l'avait croisé à plusieurs reprises. "Lorsqu'on le rencontrait, on lui disait bonjour, il répondait salut, c'était vraiment une connaissance de la ville. C'était le gars sympa".

"Il nous racontait toujours des anecdotes sur les films", s'est remémoré Josette Gornet, 67 ans, qui a eu l'occasion d'assister à des projections privées d'anciens films de Robert Hossein, en sa présence, au cinéma local, L'Alhambra. "C'était de très anciens films mais qui restaient très beaux, avec des thèmes très actuels finalement".

"Monsieur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi