Obsèques de Régine : l'arrivée très atypique de son cercueil au Père-Lachaise

Il est venu le temps pour tous les proches de Régine de lui rendre un dernier hommage. Décédée le 1er mai dernier à l'âge de 92 ans, celle que l'on surnommait la reine de la nuit (ce qu'elle n'aimait en réalité pas beaucoup), a pu compter sur la présence des siens pour ses obsèques.

A 10h00, au crématorium du cimetière du Père-Lachaise, salle de la Coupole, la famille de Régine et ses nombreux amis se sont retrouvés pour honorer la mémoire de celle qui laissera à jamais son empreinte dans le monde du spectacle. Le début de la cérémonie a été marqué par l'arrivée du cercueil. Et ce n'est pas dans un corbillard, comme le veut le plus souvent la tradition, mais dans une calèche tirée par deux imposants chevaux, que le corps de Régine a fait son entrée au Père Lachaise. Une calèche noire, des chevaux noirs et un cercueil en bois (voir le diaporama). Un choix assez insolite mais qui n'a rien de très surprenant lorsque l'on se rappelle la personnalité et la carrière remarquables de Régine.

Ambassadrice de la nuit parisienne dans le monde, qui a popularisé la discothèque en France, icône des années 60, Régine a été propriétaire de jusqu'à 22 discothèques qui portaient son prénom dans le monde entier, à commencer par le mythique Chez Régine près des Champs-Elysées, devenu rapidement le rendez-vous du Tout-Paris et de la jet-set. C'est elle qui fait remplacer les "jukebox" (distributeur automatique de chansons enregistrées sur des...

Lire la suite


À lire aussi

"Quelques coups de gueule" : Julia relate ses souvenirs aux obsèques de son père Jean-Pierre Pernaut
Obsèques de Jean-Pierre Pernaut : son jeune fils Tom en larmes face au cercueil de son papa
Obsèques de Jean-Pierre Pernaut : Nathalie Marquay digne face au cercueil, images bouleversantes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles