Obsèques du prince Philip : les internautes se moquent de Jane Birkin, invitée sur TF1 pour commenter la cérémonie

·1 min de lecture

Le 9 avril dernier disparaissait le prince Philip à l’âge de quatre-vingt dix-neuf ans. Une semaine de deuil national a été décrétée au Royaume-Uni tandis que ses funérailles sont donc prévues pour ce samedi 17 avril. Des obsèques en comité restreint auxquelles vont bien évidemment participer William, Kate et Harry, rentrés tout spécialement des États-Unis pour l’occasion afin d’accompagner la reine Elizabeth II dans cette douloureuse épreuve. De ce côté-ci de la Manche, les chaînes télévisées ont préparé des éditions spéciales afin de suivre la cérémonie au plus près.

Sur France 2, c’est l’inénarrable Stéphane Bern qui assure les commentaires tandis que TF1 a préféré invité la plus française des britanniques : Jane Birkin. Cette dernière est notamment revenue sur les rares fois où elle a pu croiser le couple royal, comme lorsqu’ils étaient venus visiter l’entreprise familiale à Nottingham : « C’était quand la reine et le duc d’Edimbourg sont venus à Notthingham pour visiter la manufacture de dentelle qui appartenait à ma famille (…) cela faisait partie de ses devoirs, même si cela devait pas mal la barber ! », ou encore cette autre fois à l’avant-première du film Mort sur le Nil : « C’est très impressionnant de rencontrer la reine. J’avais dit à quelqu’un que c’était un peu comme rencontrer Brigitte Bardot ! Vous vous dites : " C’est vraiment elle… c’est sa bouche, c’est son nez, c’est sa personne…" »

La présence de Jane Birkin sur le plateau de TF1 n'est pas passée inaperçue. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Obsèques du prince Philip : un Britannique perturbe le direct de BFM TV
Obsèques du prince Philip : cet hommage de Kate Middleton à Elizabeth II et Lady Diana
Ingrid Chauvin "frustrée" par son rôle dans Demain nous appartient : ce qui la dérange vis-à-vis d'Alexandre Brasseur
Obsèques du prince Philip : cette triste nouvelle concernant la reine Elizabeth II
Marie Fugain : cette décision de justice qu'elle ne comprend pas