Obsèques du prince Philip : Elizabeth II prend une décision inédite et contraire au protocole

·1 min de lecture

Le 17 avril prochain le Royaume-uni fera ses adieux au prince Philip, décédé huit jours plus tôt au château de Windsor. Pandémie de Covid-19 oblige, la cérémonie se fera en petit comité : au lieu des 800 personnes prévues, seuls 30 invités auront le privilège d'assister aux funérailles du mari de la reine Elizabeth II. Parmi eux principalement des membres de premier plan de la famille royale, dont le prince Harry. Même si ce dernier a renoncé à ses fonctions pour partir s'installer à Los Angeles avec son épouse Meghan Markle, il sera bien évidemment auprès de son père Charles et de son frère William pour adresser un dernier au revoir à son grand-père. Mais sa venue, ainsi que celle du prince Andrew, posent problème. En effet la tradition veut que lors des obsèques d'une figure de la famille royale, tous les membre supérieurs revêtent leur uniforme militaire. C'était le cas lors des obsèques de la Reine Mère, en 2002. Mais n'étant plus membres actifs de la monarchie, les princes Andrew et Harry n'ont techniquement pas le droit de mettre leur uniforme...

Lors des cérémonies officielles précédentes, le prince Harry avait porté l'uniforme de redingote des Blues and Royals, son ancien régiment militaire. Il l'avait même porté pour son mariage avec Meghan Markle, le 19 mai 2018. Mais depuis qu'il a renoncé à ses fonctions royales le papa d'Archie a été contraint de céder ses titres militaires honorifiques, y compris celui de capitaine général des Royal Marines. De son côté le prince (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Nagui : la réaction surprenante de sa mère au décès de son père
Mort du prince Philip : des membres sa famille allemande présente aux funérailles selon sa propre volonté
PHOTOS Mort du prince Philip : qui sont les 30 personnes qui seront présentes aux obsèques
Milla Jasmine dévoile son salaire mensuel et c'est impressionnant !
Prince Philip: sa phrase lourde de sens pour essayer de sauver le mariage de Charles et Diana