Les obsèques de Mikhaïl Gorbatchev organisées sous-contrôle, la France représentée par son ambassadeur

© Maksim Blinov/SPUTNIK/SIPA

L’ancien président soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, qui refusa de s’opposer à la chute du mur de Berlin et à la dislocation de l’URSS, n’aura pas droit à des funérailles nationales ce samedi. Le président russe Vladimir Poutine n’assistera pas à la cérémonie d’adieu et d’hommages qui précédera l’inhumation. L'ex-dirigeant sera enterré auprès de son épouse Raïssa dans le cimetière de Novodevichi, où reposent notamment de grands artistes russes comme Tchekhov, Prokofiev ou Gogol mais aussi l’ancien président Kroutchev qui, lui aussi, n’eut pas droit à une cérémonie funéraire solennelle organisée par le Kremlin.

Le porte-parole de Vladimir Poutine a tout de même laissé entendre que le convoi funéraire de Mikhaïl Gorbatchev serait escorté par une « garde d’honneur » et que le Kremlin coopérerait avec les organisateurs de la cérémonie d’adieux ouverte au grand public. En 1971, les dirigeants soviétiques avaient organisé ses obsèques presque dans le secret pour éviter des manifestations populaires de protestation contre la répression mise en place par le président Brejnev.

La France représentée par son ambassadeur

La plupart des dirigeants étrangers qui ont rendu hommage à Gorbatchev dans leurs messages de condoléances sont aujourd’hui sur la liste noire des personnalités établie par le Kremlin et interdits de fouler le sol russe depuis le début de la guerre en Ukraine. Selon le ministère des Affaires étrangères, la France sera représentée aux funérailles par son ambassadeur en Rus...


Lire la suite sur LeJDD