Obsèques de Françoise Hardy : l'émotion de Jean-Marie Périer, son amour des Sixties

Il était bien sûr présent. Le photographe Jean-Marie Périer a vécu une histoire d'amour avec Françoise Hardy au début des années 60. Ils se sont rencontrés à l'occasion d'une séance photo à l'été 1962. « Elle vivait avec sa mère et sa sœur dans un petit appartement de 45 mètres carrés. […]. La porte s’ouvre et c’est sa mère qui ouvre. Et derrière, je vois une apparition », s'était-il souvenu au micro de RTL, en 2022. « Ce que j’aimais c’était que d’abord, elle était mal habillée, tout était à faire. Ça me rend fou. Je suis un Pygmalion. »

À lire aussi En images : Françoise Hardy et Jean-Marie Périer, une histoire d'amour et d'influence

Mais au bout de 4 ans la romance a tourné court, laissant quelques remords à Jean-Marie Périer : « Je ne suis pas très fier de moi. Je me suis trop occupé de son image et pas assez d’elle. En fait c’est une jeune fille qui voulait qu’on se ballade au bord de la mer, main dans la main et moi j’étais là : "mets toi comme ça". C’est la jeunesse, c’est la bêtise… Mais on s’aimait énormément. »

Au fil du temps, l'amour s'est transformée en une amitié qui ne s'est jamais démentie. À plusieurs reprises la chanteuse a pu lui témoigner son soutien lors de vernissages d'expositions photo ou lorsqu'il a été décoré par le ministère de la Culture en 2006.

Les centaines de fans assemblés autour du bâtiment ont vu défiler nombre de personnalités, venues rendre un dernier hommage à Françoise Hardy : Etienne Daho, Sheila, Julien Clerc, la famille...


Lire la suite sur ParisMatch