Obsèques des frères Bogdanoff: Pierre-Jean Chalençon revient sur une cérémonie "très émouvante"

·1 min de lecture
Pierre-Jean Chalençon sur BFMTV - Capture d'écran BFMTV
Pierre-Jean Chalençon sur BFMTV - Capture d'écran BFMTV

876450610001_6290955130001

"C'était très émouvant." Pierre-Jean Chalençon était ce lundi soir sur le plateau de BFMTV. Il est revenu sur les obsèques des frères Bogdanoff, ses amis, morts du Covid-19 à six jours d'intervalle, et à qui leurs proches ont fait leurs adieux ce jour à l'église de la Madeleine, à Paris.

C'était une cérémonie "pleine d'émotion", a-t-il dit, dans une église "pleine de monde" et lors de laquelle les enfants d'Igor ont pris la parole. "J'ai trouvé les enfants d'Igor d'un courage extraordinaire", a-t-il commenté.

Le chanteur Francis Lalanne, l'écrivain Raphaël Enthoven et l'ancien ministre Luc Ferry étaient présents. "Il y avait énormément de monde, c'était très beau", a assuré Pierre-Jean Chalençon.

"Très populaires"

Près d'un millier d'anonymes étaient présents pour ces obsèques populaires et ouvertes à tous, avant une inhumation mercredi dans la plus stricte intimité dans le cimetière de Saint-Lary, le village de leur naissance.

"Igor et Grichka étaient à mon avis les personnes les plus populaires de France", a estimé Pierre-Jean Chalençon. "Ce sont des personnes qui ont arrêté la télé il y a trente ans. Ils étaient invités par ci, invités par là... Les frères Bogdanoff, ils sont populaires même auprès des jeunes".

Les frères jumeaux, tous deux non vaccinés, ont succombé au Covid à l'hôpital Georges Pompidou, le 28 décembre (Grichka) et le 3 janvier (Igor). Révélés dans les années 1980 par leur émission de science-fiction et de vulgarisation scientifique, Temps X, ils ont occupé, depuis, le paysage audiovisuel français.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles