Obsèques de Belmondo: Delon et la grande famille du cinéma réunis pour un dernier adieu à Bébel

·3 min de lecture
Funérailles de Jean-Paul Belmondo à l'église Saint-Germain-des-Prés à Paris le 10 septembre 2021 - Thomas COEX © 2019 AFP
Funérailles de Jean-Paul Belmondo à l'église Saint-Germain-des-Prés à Paris le 10 septembre 2021 - Thomas COEX © 2019 AFP

Il y a eu des applaudissements et des larmes, une standing ovation, et quelques sourires. Les obsèques de Jean-Paul Belmondo se sont déroulées ce vendredi matin en l'église de Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Si la cérémonie était réservée aux proches, le public était venu nombreux pour applaudir une dernière fois "le magnifique". Installés derrière des barrières sur le boulevard Saint-Germain, les fans ont ainsi pu accompagner de loin le cercueil de "Bébel".

L'arrivée d'Alain Delon, appuyé sur une béquille et accompagné de son fils Anthony a été un des moments forts de cette matinée. L'acteur, complice de Belmondo depuis leur jeunesse, absent des hommages officiels jeudi, avait fait le déplacement pour cette cérémonie plus intime. Il a lui aussi été vivement applaudi.

"On a tous eu la larme à l'œil"

L'émotion était vive dans le clan Belmondo, venu au grand complet. Victor Belmondo s'est à nouveau exprimé dans l'église, livrant, selon Antoine Duléry, un des souvenirs plus intimes de son grand-père. C'est lui, qui la veille s'était exprimé au nom de la famille, de tous ses enfants et petits-enfants, comparant son grand-père à "un soleil éternel".

"C'était très émouvant, on a tous eu la larme à l'œil, a raconté Antoine Duléry, commentant pour BFMTV à la sortie de l'église, les paroles de Victor Belmondo.

"On a tous eu la larme à l'œil parce qu'il a très bien parlé de son grand-père. Il reprend la relève magnifiquement, donc c'était juste que ce soit lui qui dise ces mots. À nouveau il a parlé beaucoup de l'humour de son grand-père, il a raconté des choses très drôles".

"C'était très simple et très émouvant, plein d'humanité à l'image de Jean-Paul", a expliqué Dany Boon.

Standing ovation dans l'église

L'acteur Pierre Vernier, 90 ans, compagnon de la première heure, ancien de "la bande du conservatoire", avec Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Françoise Fabian, a également prononcé quelques mots, ainsi qu'Albert Dupontel mais aussi Muriel Belmondo - la sœur de Jean-Paul Belmondo.

Autre moment marquant de cette cérémonie, la standing ovation dans l'église, à l'initiative de Claude Lelouch, celui a offert à Jean-Paul Belmondo un de ses derniers grands rôles.

La famille du cinéma était présente pour dire adieu à Jean-Paul Belmondo, avec parmi les invités, les cinéastes Michel Hazanavicius, Cédric Klapisch (qui a tourné Peut-être avec Bemondo, en 1999), Jean-Paul Rappeneau réalisateur des Mariés de l'an II en 1971, et coscénariste du Magnifique et de L'homme de Rio. Les acteurs étaient également en nombre. Parmi eux Jean Dujardin, Pierre Richard ou encore Richard Anconina.

Parmi les personnalités, une poignée de fans, restés toute la nuit devant l'église avait été autorisée par la famille à suivre la cérémonie intime dans l'église. La cérémonie devait être suivie d'une crémation.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles