Obligations de quitter le territoire, visas... Gérald Darmanin fait le point

·1 min de lecture

De bons chiffres pour Gérald Darmanin. Le ministre de l'Intérieur est revenu sur la baisse du nombre de visas délivrés aux ressortissants venus des pays du Maghreb et sur le nombre d'étrangers expulsés après une obligation de quitter le territoire (OQTF). Cet été, la France avait durci le ton envers le Maroc, l'Algérie et la Tunisie. Le gouvernement français accusait ces pays de ne pas vouloir reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière. Si cette dernière mesure ne semble pas avoir eu d'impact, il est encore trop tôt selon le ministre de l'Intérieur pour tirer des conclusions.

La moitié des visas refusés pour les ressortissants algériens

Pour se défendre, Gérald Darmanin a tenu à préciser sur Europe 1 le nombre de visas acceptés et refusés par la France depuis le début de l'année 2021, avant même l'application de la mesure. "Si je prends l'exemple de l'Algérie, il y a eu 23.341 visas acceptés sur les huit premiers mois de l'année, et 10.828 refusés (31% de refus). Si je prends l'Algérie depuis la décision de septembre-octobre, cela fait 12.609 visas acceptés et 11.867 refusés, soit moitié-moitié."

Le ministre explique que les visas acceptés concernent "des personnes qui ont un lien économique, des chefs d'entreprise, des investisseurs, des cadres qui viennent sur le territoire", en soulignant que tous ces chiffres sont presque similaires pour le Maroc et un peu moins élevés pour la Tunisie.

899 délinquants étrangers expulsés sur les 1.100 prévus

Sur les OQTF, la pro...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles