Obligation vaccinale : des pompiers de Haute-Savoie suspendus

·2 min de lecture

Jusqu'au 15 septembre, les pompiers, comme l'ensemble des professionnels de santé concernés, doivent présenter un test covid négatif, s'il ne sont pas encore vaccinés, pour pouvoir travailler. Une dizaine d'entre eux n'a pas présentée ce test lundi en Haute-Savoie et s'est dont vue suspendue.

"Moins d'une dizaine" de sapeurs-pompiers de Haute-Savoie ont été suspendus depuis lundi en raison de l'application progressive de l'obligation vaccinale, a indiqué le directeur des pompiers du département. Jusqu'au 15 septembre, les pompiers, comme l'ensemble des professionnels de santé concernés, doivent présenter un test covid négatif, s'il ne sont pas encore vaccinés, pour pouvoir travailler.

Une poignée d'entre eux n'ont pas présenté ce test lundi pour leur prise de poste, ce qui a conduit à leur suspension, avait indiqué jeudi matin le quotidien régional le Dauphiné Libéré, citant trois d'entre eux. "Je me suis présenté à la garde et je me suis fait jeter comme un moins que rien, après 21 ans de service. Mon autotest n’a pas suffi", a raconté l'un d'eux au journal. "Il a fallu faire des exemples et on a été les premiers à en faire les frais."

"Beaucoup de communication en interne"

Pascal Lorteau, le directeur du SDIS de la Haute-Savoie, a confirmé que "moins d'une dizaine" de sapeurs-pompiers, volontaires ou professionnels, ont été suspendus depuis lundi "car ils n'avaient pas produit de résultat négatif" de test. Il précise que les pompiers cités par le Dauphiné Libéré ont depuis vu leur suspension levée car ils se sont "mis en conformité". Certains étaient toujours concernés, ce jeudi après-midi, par cette sanction.

"Il faut le rapporter à un total de plus 3500 sapeurs-pompiers" dans le département, insiste Pascal Lorteau, assurant qu'il y a eu "beaucoup de communicati...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles