Objets nazis et étoile jaune : la vente aux enchères controversée de Fécamp

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Des médailles du IIIe Reich étaient notamment proposées durant cette vente. (Photo d'illustration.)
Des médailles du IIIe Reich étaient notamment proposées durant cette vente. (Photo d'illustration.)

Une vente aux enchères de Fécamp, qui a lieu ce samedi 6 février, n'est pas passée inaperçue, rapporte Le Figaro. Si elle est principalement composée de médailles et autres décorations militaires, huit objets ont toutefois concentré les regards : une étoile jaune du régime de Vichy et sept décorations, militaires ou non, du régime nazi. Ainsi pouvait-on lire sur le site de la vente « croix de fer 1939 de seconde classe, en métal argenté laqué noir », vendue avec une « croix du mérite de guerre (1939) » et une « croix de seconde classe sans glaive ». Un lot estimé entre 30 et 50 euros. L'étoile jaune, « rare étoile juive, en drap jaune orangé, imprimé noir, non découpée », était par ailleurs estimée entre 150 et 200 euros. Elle a été adjugée 650 euros.

La justice a été saisie par le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) pour faire annuler la vente, en vain. Le procureur du Have ne s'était pas encore décidé, vendredi soir. Les photos des objets, mises en ligne sur le site de la vente, ont toutefois dû être cachées après l'intervention d'un lanceur d'alerte, puisque l'exhibition d'objets nazis est interdite (article R645-1 du Code pénal). Mais ils peuvent être vendus. « Ce n'est pas parce que vous achetez un objet nazi que vous soutenez l'idéologie nazie. Ce sont des objets historiques, de notre passé. Énormément d'objets allemands ont été conservés. La demande est forte. C'est absolument banal de vendre ce genre d'objets », a estimé l [...] Lire la suite