Des objets de Napoléon s'arrachent à prix d'or chez les collectionneurs

En entrant dans l'appartement de Marie-Andrée Curie, c'est un peu comme si Napoléon vous accueillait en personne. Ce dernier reprend vie sous les yeux des visiteurs grâce à la passion de cette collectionneuse, et ce, jusque dans les moindres détails : "Il est partout : dans les poignées de porte, il fait partie de la maison !", explique-t-elle. Vestiges de la bataille de Waterloo, vêtements, masque mortuaire et livres anciens : plus d'un millier d'objets cohabitent entre les murs de son appartement. Des prix qui flambent dans les ventes aux enchères Habituée des brocantes et des sites spécialisés, Marie-Andrée est une collectionneuse modeste. Mais parfois, elle s'offre une parenthèse de rêve dans un hôtel particulier de Paris. Tarik Bougherira est marchand d'art. C'est grâce aux réseaux sociaux que ces deux passionnés de l'Empire ont lié une amitié. Il présente à Marie-Andrée une chemise que Napoléon aurait porté lors de son exil à Sainte-Hélène. Ce vêtement est estimé à 70 000 euros. Deux siècles après sa mort, Napoléon fait toujours recette aux quatre coins de la planète. Dans les ventes aux enchères, les prix flambent.