Obama, Algérie, sexe neutre, Tati : l'essentiel de l'actu de ce jeudi

Libération.fr
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika dans son bureau de vote d'Alger, le 4 mai 2017. Photo Ryad Kramdi. AFP

Vous n'avez rien suivi de l'actu de ce jeudi ? On fait le point.

Couronne britannique. Le palais de Buckingham a annoncé jeudi que le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, allait prendre sa retraite à l’automne. «Son Altesse royale le duc d’Edimbourg a décidé de ne plus honorer d’engagements publics à partir de l’automne de cette année», a annoncé le palais dans un communiqué, ajoutant que le prince Philip avait «le soutien entier» de la reine, elle-même âgée de 91 ans. Le duc d’Edimbourg doit fêter ses 96 ans le 10 juin.

Algérie. Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika, dont l’état de santé fait régulièrement l’objet de spéculations, a effectué une rare apparition publique jeudi pour voter - en fauteuil roulant - aux élections législatives. Les Algériens votaient en effet jeudi pour renouveler leurs députés lors d’un scrutin dont le principal enjeu est la mobilisation des électeurs dans un pays confronté aux difficultés économiques et à l’inertie politique. La participation était très faible en matinée : 4,13% à 10 heures locales, deux heures après le début du vote, selon le ministère de l’Intérieur. Un chiffre quasiment équivalent au taux mesuré lors des précédentes législatives en 2012 (4,11%). Les quelque 53 000 bureaux fermeront à 19 heures sauf autorisation au cas par cas, selon les autorités. Les résultats du scrutin doivent être annoncés vendredi en fin de matinée par le ministre de l’Intérieur Nourreddine Bedoui.

Second tour. Tandis que Marine Le Pen a été accueillie par des jets d’œufs lors de sa visite à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), cet après-midi, l’ancien Président américain Barack Obama a officiellement apporté son soutien à Emmanuel Macron, avec qui il avait échangé par téléphone il y a quelques semaines. De leurs côtés, les trois principales autorités juive, protestante et musulmane, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le pasteur François Clavairoly et le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Afghanistan: retour d’un ex-chef de guerre après 20 ans d’absence
Ebola: une nouvelle épidémie «inévitable» mais le monde y sera «mieux préparé»
Décrets présidentiels de Trump : réel impact ou écran de fumée ?
Londres: le prince Philip, 95 ans, prend sa retraite à l’automne
Roumanie: la justice reste intraitable avec les politiciens condamnés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages