Obésité : elle touche désormais 1 adulte sur 4 en Europe

L’obésité et le surpoids continuent de progresser en Europe, à tel point que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’alerte sur "l’épidémie" qui est en train de frapper le continent, dans un nouveau rapport publié ce 3 mai. "Les taux de surcharge pondérale ont atteint des proportions épidémiques dans toute la région et continuent de progression", déplore la branche européenne de l’organisation dans un communiqué.

Sur le continent européen, près d’un quart des adultes sont considérés comme obèses, soit une prévalence plus élevée que dans toutes les autres régions du monde, sauf les Amériques, selon l’OMS. "L’augmentation de l’indice de masse corporelle est un facteur de risque majeur de maladies non transmissibles, notamment les cancers et les maladies cardiovasculaires", a déclaré Hans Kluge, directeur de l’OMS Europe. En effet, l’obésité est responsable d’au moins 13 cancers différents et serait susceptible de déclencher au moins 200 000 nouveaux cas par an. Au total, le surpoids et l’obésité seraient à l’origine de plus de 1.2 millions de décès par an, soit 13% des décès dans la région.

Les restrictions dues au Covid-19 ont aggravé l’obésité et le surpoids

Selon les dernières donnée complètes de l’OMS datant de 2016, 59% des adultes et près d’un enfant sur trois (29% des garçons et 27% des filles) étaient en surpoids en Europe. Une envolée de 138% depuis 1975, ou à peine 40% des adultes européens (...)

Lire la suite sur Topsante.com

L'avortement, un droit menacé aux États-Unis
Cancer : les 3 ingrédients indispensables pour réduire le risque de développer la maladie
Cannabis : une consommation régulière augmente le risque d'infarctus avant 50 ans
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce mardi 3 mai en direct : annonces, chiffres
Cancer de la peau : voici pourquoi 1 personne sur 5 pourrait être touchée au cours de sa vie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles