Oasis (Arte) - A la découverte des jardins suspendus d’Oman

·1 min de lecture

MICROCLIMAT

Dans les montagnes omanaises du djebel Akhdar (la «montagne verte», en arabe), on trouve 40 villages-oasis. Les hommes sont parvenus à y ériger des jardins d’abondance à flanc de rochers. Ce microclimat, créé par une altitude vertigineuse, permet ainsi de faire pousser des plantes qui n’existent souvent que dans le pourtour méditerranéen.

ROSES DES SABLES

C’est un rituel avant chaque lever de soleil. Si les bourgeons sont laissés de côté, les fleurs, elles, sont cueillies pour éviter qu’elles ne fanent. En ce matin du mois de mars, Saïd fait la récolte des roses de Damas, originaires de Syrie, dont les pétales seront distillés.

À lire également

Échappées belles (France 5) : Les multiples visages du Panama

PRÉCIEUX LIQUIDE

Tout cela serait impossible sans un élément essentiel : l’eau. Toutes les oasis du djebel Akhdar sont traversées par des centaines de canaux appelés falaj, littéralement «l’endroit où l’eau circule». Celui de Birkat al Mouz fait également office de piscine pour les enfants. Il est le plus ancien falaj en activité, et, depuis 400 ans, il serpente à travers les rues et vient irriguer les cultures en contrebas.

Oasis : dimanche 24 avril à 20h15 sur Arte

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles