Où en sont les Jeux Africains 2023 d’Accra, tremplin attendu vers Paris 2024?

Les Jeux Africains 2023 sont censés se dérouler dans un an pile, du 4 au 19 juin au Ghana. Cette 13e édition, qui devrait regrouper 25 disciplines, pourrait en partie servir de qualifications pour les Jeux olympiques de Paris 2024. À condition que ses différents organisateurs aplanissent rapidement leurs différends.

Dans un an pile s’ouvriront les 13es Jeux Africains, les premiers organisés à Accra. Pour cette édition 2023, prévue du 4 au 19 août (dates annoncées), près de 5 000 athlètes sont attendus dans la capitale ghanéenne. Ils seront hébergés à l’Université du Ghana, sur le campus de Legon. Mais le véritable épicentre de ces «JO de l’Afrique » sera Borteyman, un quartier situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Accra.

Un complexe sportif, qui sera ensuite converti en « université pour le sport et le développement », y est en cours de construction. Il devrait notamment contenir un centre aquatique avec un grand bassin olympique et 1 000 places, une salle de sport polyvalente de 1 000 places pour des disciplines comme le basket-ball ou la boxe, et une autre (temporaire) de 500 places pour les sports collectifs et les arts martiaux. Des courts de tennis et des terrains d’entraînement (athlétisme, football) y sont également prévus.

Quelques incertitudes sur les infrastructures et les disciplines

Car ces Jeux Africains, dont le budget dépasse les 200 millions de dollars US, ont vocation à être un passage incontournable vers les prochains JO d’été. « Ils serviront de qualification officielle pour les XXXIIIe Jeux olympiques Paris 2024 », assurent ainsi les Ghanéens.

Conflits entre les organisateurs


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles