Où gagner le plus d’argent quand on débute ?

Photo klimkin / Pixabay / CC

Pendant que vous faisiez vos études, le marché du travail a changé, explique Die Welt à ses lecteurs fraîchement issus des bancs de l’université. Mais pas d’inquiétude, “l’âge d’or semble être advenu pour les diplômés”. D’une part, l’Allemagne connaît une importante pénurie de travailleurs qualifiés. Selon le baromètre spécialisé KfW-Ifo, 43 % des entreprises se plaignent que leur activité souffre directement d’un manque de personnel, contre 29 % avant la pandémie. D’autre part, pour la première fois en quatorze ans, le nombre d’étudiants n’avait pas augmenté sensiblement en 2020-2021 tandis que celui des universitaires partant à la retraite augmente. Une carrière académique est donc plus que jamais envisageable. Mais si vous souhaitez travailler dans le privé, vous êtes certainement soucieux des secteurs qui recrutent le plus et qui paient le mieux, d’autant plus que le coût de la vie a considérablement augmenté dans les grandes villes et que, “dans certaines professions, l’évolution des salaires est en retard par rapport à la hausse du coût de la vie”.

Le quotidien rappelle que “le salaire ne doit jamais être le critère décisif ni même le seul critère de choix de carrière. Cependant, aujourd’hui, aucun diplômé ne peut se permettre de ne pas connaître sa ‘valeur marchande’ Car dans la pratique, il s’avère souvent difficile d’atteindre un niveau significativement supérieur à partir d’un niveau de revenu faible.” Sachez qu’en Allemagne le salaire médian pour un titulaire d’une licence dans les deux ans suivant son arrivée sur le marché du travail est de 45 000 euros bruts par an, mais les disparités entre secteurs sont importantes.

Les secteurs qui ont le vent en poupe

Certains secteurs comme le tourisme, les loisirs et le commerce de détail ont particulièrement souffert de la crise sanitaire en raison des confinements, des jauges et de la concurrence du commerce en ligne. Les salaires les plus bas se trouvent dans les secteurs du tourisme, ainsi que dans la publicité et les relations publiques, tandis qu’ils sont très élevés dans l’automobile, la banque et la chimie. “Dans le secteur automobile, les salaires de départ de plus de 60 000 euros ne sont pas rares, même pour les jeunes professionnels”, souligne Die Welt. Dans la finance aussi il n’est pas rare de débuter à 62 000 euros par an, même si le salaire médian est plus faible que dans l’industrie automobile. Parmi les autres secteurs lucratifs, il faut mentionner la construction mécanique (médiane : 51 500 euros), les conseils en gestion (médiane : 49 800 euros) et les assurances (médiane : 49 500 euros), ainsi que l’électrotechnique (médiane : 49 200 euros). L’industrie pharmaceutique, qui a profité de la pandémie, se distingue également pour des salaires de débutants élevés.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles